La route de la Bresse de fermes sarrasines
en haltes gastronomiques

Voyageurs pressés, abstenez-vous. Ici on prend son temps....

Entre les berges de la Saône et les contreforts du Revermont, des confins de la Bourgogne aux étangs de la Dombes, la Route de la Bresse étire ses 2 boucles d'une centaine de kilomètres chacune. Car il n'existe pas une, mais deux routes de la Bresse. L'itinéraire nord et l'itinéraire sud. Partez à la découverte du bocage bressan : 200 km de parcours balisés, parsemés de lieux remarquables. C'est parti !


Cloitre au Monastere royal de Brou à Bourg en Bresse


Des Lyonnais en moto sur la route de la Bresse

Nous sommes au mois de mai, il fait beau. Pas question de rester à Lyon par ce beau week-end ensoleillé. Charlie et sa femme, Louise, trentenaires passionnés de moto, l'ont décidé. Les deux jours qui arrivent seront consacrés à la route de la Bresse ! L'itinéraire sud le samedi, l'itinéraire nord le dimanche.

Façade du Monastère royal de Brou à Bourg-en-Bresse

Les voilà qui enfourchent leur moto dès 8 heures du matin. Après à peine plus d'une heure, ils sont au monastère royal de Brou (Elu "Le monument préféré des français" en 2014"), à Bourg-en-Bresse. Première halte touristique. La fana d'histoire, c'est madame. Monsieur suit sans déplaisir. "J'ai toujours voulu visité ce chef-d'œuvre de l'art gothique, raconte Louise. Cela fait huit ans que j'habite à Lyon, et je n'ai jamais pris le temps de venir ici", raconte Louise. "Cela fait huit ans que j'habite à Lyon, et je n'ai jamais pris le temps de venir ici", raconte cette agrégée d'histoire, ravie de réparer cet "oubli".

Puis, c'est l'heure de la pause déjeuner dans un des nombreux restaurants de Bourg, où "nous avons dégusté, enfin, une de ces célèbres volailles de Bresse. Dé-li-cieu-se", se régale encore Charlie.

Vonnas, Georges Blanc, le bocage bressan...

Puis, le couple repart pour une après-midi de balade romantique et de découvertes architecturales : églises romanes, fermes bressanes avec leurs cheminées sarrasines, et, au retour, une grande halte à Vonnas, village d'eau, de fleurs et de charme, qui se fond naturellement dans le bocage bressan. Classé « station verte », « village fleuri quatre fleurs » et lauréat du Prix de la diversité végétale, ce village a un charme fou. Et puis il est surtout connu pour le restaurant célèbre de Georges Blanc, où «nous nous sommes offerts un repas gastronomique ».

Puis, « nous nous sommes un peu écarté de la route de la Bresse pour dormir à Manteney-Montlin, en roulotte. J'ai adoré ce charme bohème », raconte Charlie.

Le lendemain, voilà Charlie et Louise repartis pour l'itinéraire nord de la route de la Bresse. Le ciel s'est un peu assombri, mais pas la mine de nos deux Lyonnais, rassasiés par un copieux petit déjeuner. Là encore, les routes sont bucoliques, les fermes bressanes, nombreuses. Direction Saint-Cyr-sur-Menthon, où nos deux motards font une halte au musée de la Bresse – domaine des Planons. « C'était très ludique, nous avons beaucoup appris sur les traditions de ce pays à fort caractère », se réjouit Louise.

Sans oublier les nombreux moulins ou pigeonniers, chapelles et châteaux, expositions de savoir-faire et autres ateliers d'artisans... témoignages de la vie quotidienne

Musée de la Bresse - Domaine des Planons

A découvrir aussi le long de la route de la bresse : la Ferme de la Forêt à Courtes ou Maison de Pays de Bresse à St-Etienne-du-Bois.

La route de la Bresse, à la frontière de la Saône-et-Loire

Après un repas pris sur dans le charmant village de  Bâgé-le-Châtel, sublimé par ses remparts et son château, direction Saint-Laurent-sur-Saône, que seule le fleuve sépare du département voisin, la Saône-et-Loire, et de Mâcon. « Là, on s'est posé sur un banc. Le soleil était revenu. Et on a juste pris le temps d'admirer toutes les beautés de ce paysage digne d'un tableau », soupire Louise.

Ils reprennent la route vers l'est, jalonnée de petits villages pittoresques comme Chevroux, Gorrevod, et surtout Pont-de-Vaux, où une halte s'impose pour le patrimoine de cette ancienne cité des Ducs de Savoie.  Puis, direction Saint-Trivier-de-Courtes, Lescheroux, Foissiat, et Montrevel-en Bresse. « Chaque village a son charme, ses tradition, ses particularités. En fait, il faudrait bien plus d'un week-end pour apprécier à leur juste valeur chacune des richesses de route de la Bresse », conclue Charlie.