La route du Bugey

5 boucles balisées et près de 400 km d'itinéraires : la Route du Bugey ne fait pas les choses à moitié ! Ancrée dans la partie méridionale des Montagnes du Jura, la plus au Sud des Routes touristiques de l'Ain joue la carte de la convivialité. Elle vous emmène à la découverte d'un vignoble parfois secret et à la rencontre de producteurs passionnés, fiers de leur pays et heureux de le faire partager.

Côté paysages, la Route du Bugey, c'est du vert et du bleu partout : le vert des vallées, des plateaux, des forêts et des vignes ; le bleu des lacs, des cascades, des torrents et des rivières. Le mariage parfait de la nature et de l'eau, avec en vedette le majestueux Grand Colombier, dominant le Rhône qui coule à ses pieds.

La grand Colombier : vue sur le sommet avec marguerites en premier plan

Côté bonne chère, la Route du Bugey, c'est d'abord du bon pain et du bon vin. Le pain qui sort tout chaud et odorant de ces drôles de petits bâtiments en pierre et au toit couvert de lauzes, autour desquels l'on se regroupe dans chaque village une fois l'an pour faire la fête. Jadis «banal» le four à pain retrouve aujourd'hui son heure de gloire, à l'occasion de ces moments festifs qui rythment l'été bugiste.

Et bien sûr, pas de fête sans vins, Gamay, Pinot, Mondeuse, Chardonnay, Manicle, Cerdon... sont forcément de la partie. Ces vins typiques et fins, désormais AOC, produisent une surprenante diversité de saveurs que l'on découvre par ailleurs dans les caves particulières qui jalonnent l'itinéraire.

Un itinéraire où plane partout l'esprit de Brillat-Savarin, le plus célèbre des enfants du pays.

Restaurateurs et artisans de bouche cultivent l'art du bien manger, et c'est le meilleur de la tradition qui se retrouve dans l'assiette ou le panier : diots, truffe du Bugey, salés ; tome de Belley ou encore comté et ramequin...

Les ramequins, spécialités bugiste : petit fromage rond dans un plat

La fête des fours dans le Bugey : convivialité autour d'un four en pierre
Route du Bugey