Nantua, la catholarde

Un gros Bourg paisible, regroupé au bout d'un lac aux eaux profondes, entouré de falaises calcaires propices à de spectaculaires balades où l'on croise parfois des chamois, Nantua traverse les époques avec l'assurance de ne jamais décevoir ses visiteurs. Histoire et gastronomie, nonchalance et aventure... Nantua ne laisse pas indifférent



Lac à Nantua

Nantua, cité catholarde en bordure de lac

Des trésors et des légendes

Nantua mériterait sans doute plus de reconnaissance. Calme à priori, la cité catholarde est, en réalité, un concentré d'histoire, de nostalgie, de surprises inattendues, de fine culture et de gourmandise festive...

Son emplacement tout d'abord. Au bord d'un lac d'origine glaciaire et profond de 40 m. 140 hectares d'eau enchâssés dans un écrin de roches calcaires surplombantes et parfois instables (des éboulements historiques comme celui des 12 000 tonnes de la Colonne en août 1973 ont contribué à leur façon à la notoriété de Nantua).

Son patrimoine architectural ensuite : une abbaye née d'une légende (celle de l'évêque Saint-Amand sauvé par un éclair...). Il subsiste l'église Saint-Michel, subtile mélange d'art roman et clunisien qui abrite 2 trésors : un tableau unique du peintre Eugène Delacroix et un orgue classé à la musicalité exceptionnelle.

Sa réputation gastronomique enfin : les quenelles bien sûr ou plutôt la sauce Nantua qui fait tout le charme d'une recette universelle à base de beurre d'écrevisses. Son origine remonte à l'époque où ces crustacés peuplaient les cours d'eau dans lesquels les tanneurs faisaient tremper les peaux.

L'esprit de résistance

Musée de la résistance à Nantua : intérieur musée

Terre d'asile, Nantua fut aussi un haut lieu de la Résistance pendant la deuxième guerre mondiale. Son rôle au cœur d'une région très marquée par le maquis et la rébellion face à l'envahisseur nazi est évoqué à travers le Musée Départemental de l'Histoire de la Résistance et de la Déportation, au centre de la cité.

Le lac de Nantua, c'est aussi des loisirs à volonté : voile, baignade, pêche, pédalos, mini-golf, ski nautique, jeux pour enfants, pique-nique, aviron...

La cité catholarde est l'une des 3 sous-préfectures de l'Ain. Le 12 avril 1955 naissait, à Nantua, un certain Jean-Louis Aubert fils du sous-préfet de l'époque... et fondateur du groupe Téléphone.