La vallée de la Valserine

Loin du tumulte de la ville...

Protégée par la Haute chaine du Haut-Jura, la vallée de la Valserine traverse les âges comme une longue histoire qui débuta à l'époque gallo-romaine... On raconte ici que le célèbre Mandrin aurait jeté une pièce de monnaie pour que la Madone protège sa bande de contrebandiers...

Vallée de la Valserine

Les multiples visages d'une vallée montagnarde

Alpages, torrents, hameaux...

Dans une atmosphère montagnarde à l'aspect un peu rude, la vallée présente plusieurs paysages différents.

D'abord des alpages avec quelques chalets dispersés, disposés de part et d'autre de la rivière au niveau de Mijoux et Lelex (aujourd'hui la station de Monts Jura). En aval, les hameaux structurent le paysage dès le Moyen Age (Chézery, Montanges...) avant que la vallée ne s'ouvre plus largement pour atteindre Bellegarde-sur-Valserine et le fleuve du Rhône.

Un torrent qui disparaît dans des marmites de géants

Dans sa section aval, la rivière a creusé des gorges profondes dans la roche calcaire donnant lieu à de surprenants étranglements ou sites naturels parfois impressionnants : Pont du Diable, pont des Pierres et pour finir les pertes de la Valserine : Une grande dalle calcaire dans laquelle s'engouffre le cours d'eau avant de disparaître après avoir creusé de profondes marmites de géant...

En savoir plus sur les Pertes de la Valserine